La Ferme du Vent, notre nouvelle aventure

13 juillet 2016


Juste à côté de Château Richeux, face à la mer et au Mont Saint Michel, le champ du vent abritait déjà les animaux et quelques cultures. Avec Jane, nous aimions cette étendue d'herbes folles et nous étions promis, un jour, d'en révéler la beauté. C'est désormais chose faite avec la Ferme du Vent, nouvelle aventure et nouvelle maison de Bricourt qui vient tout juste d'ouvrir ses portes!

La Ferme du Vent n’affiche rien d’ostentatoire, mais on ne peut la confondre avec rien d’autre. Ses lignes s’embrassent d’un regard : imposantes silhouettes celtes infiniment respectées et soigneusement restaurées. Une extraordinaire horloge lunaire scande les deux marées de la baie et veille sur tout et tous. Un puits Viking d’envergure sert de boussole entre ce port d’attache et l’infini.

Les hôtes sont accueillis dans des Kled, cinq au total. En breton gallo, Kled signifie abri à vent. Magnifiques gîtes au sommet de l’art du recevoir, les cinq Kled de la Ferme du Vent sont habillés de bois et de pierre brute. Certains sont pourvus de confortables baignoires où se relaxer face à la mer. La chaleur ronronne, sous forme de cheminée ou de poêles à bois dans quatre des cinq Kled. La lumière les inonde tous, servie par de larges fenêtres-tableaux.

Au fil d’heureux partages sont nés les Bains Celtiques: une alchimie entre médecine ayurvédique et trésors du littoral breton. Une rencontre entre culture arabe et scandinave a-t-on envie d’ajouter. Le supplément d’âme qui fait toute la différence est le soin, axé sur les pieds. Eux qui nous relient au ciel et à la terre sont le sujet phare d’une approche mûrement réfléchie. Dans les Bains Celtiques on entre de plain-pied justement, comme s’ils étaient là depuis la nuit des temps.

On pénètre dans cette grange inondée par une pièce maîtresse où veille une immense cheminée à trois feux, érigée dans la noblesse du granit. Couverts-découverts, les bains dispensent eau, chaleur et lumière, rythmés par des ouvertures poétiques. L’immersion a ses sensations d’eau chaude salvatrice à remous savants. Où l’on peut nager à contre-courant, nez à l’air libre, par tous les temps. Mais aussi s’accouder aux rebords et contempler le paysage. Sur la droite des Bains, une petite porte ouvre sur un espace face mer radieux : la maison de Gwenn. Au pays de l’énergie tellurique, la réflexologie opère son alchimie, transformant le noir en lumière. Elle est pratiquée par Gwenn Libouban, thérapeute de longue date dont les Roellinger connaissent depuis des années les mains de fée. Son savoir-faire remet les pieds qui lui sont confiés dans leur énergie.

Découvrez la Ferme du Vent >>

Cette nouvelle aventure est joliment racontée dans le supplément Sport & Style de l'Equipe...